Assurance auto et 1er accident responsable : Quel malus ?

Accueil Groupe assurance Assurance auto et 1er accident responsable : Quel malus ?

Les conducteurs qui souscrivent à une assurance auto savent qu’en cas d’un accident de circulation, ils peuvent prendre un malus. Néanmoins, l’obtention d’un malus dépend entièrement de leur degré de responsabilité dans le sinistre. En conséquence, si vous êtes responsable de votre premier accident, voici le malus que vous pouvez prendre.

Quel malus en cas d’un 1er accident entièrement responsable ?

Le type de malus lié au 1er accident responsable est déterminé en fonction du niveau d’implication du conducteur. Si vous êtes coupable de votre premier accident, votre assureur va prendre en charge les dommages corporels et matériels causés à la victime. Cette indemnisation est effective étant donné que tout contrat d'assurance inclut la garantie responsabilité civile ou au tiers.

Ainsi, si vous êtes reconnu entièrement responsable de votre 1er sinistre après un constat à l’amiable, vous allez prendre un malus de 25 %. Ce malus équivaut à un coefficient d’augmentation de 1,25. Ce dernier va entraîner automatiquement une augmentation de votre prime d’assurance. Sachant que le coefficient de départ d’un bonus-malus équivaut à 1 la première année de votre souscription, il est multiplié par 1,25 après votre 1er accident responsable.

De même, vous pouvez avoir une autre surprime de votre assurance auto. Ceci, si votre responsabilité dans l’accident est liée à une consommation excessive d’alcool ou de drogue. Aussi, cette prime peut être majorée dans le cadre d’un délit de fuite de la part du conducteur reconnu comme coupable à 100 %.

Quel malus après un 1er accident partiellement responsable ?

Après le constat à l’amiable, il est possible que les torts soient partagés. Il s’agit à ce niveau de la fameuse règle de 50/50 qui fait de vous un responsable partiel de l’accident. Ceci étant, si vous êtes partiellement coupable de votre 1er accident, le malus n’est pas de 25 %, mais plutôt de 12,5 %.

Ce type de malus équivaut à un coefficient de majoration du bonus-malus de 1,125. Cela dit, étant donné que le bonus-malus est de 1 au départ, ce dernier est multiplié par 1,125 après votre 1er accident responsable à 50 %. En conséquence, chaque fois que vous êtes responsable partiellement d’un accident, votre prime d’assurance auto va augmenter de 12,5 %. Cependant, dans certains cas, vous pouvez ne pas avoir un malus, même si vous êtes reconnu responsable de votre 1er accident.

Vous pouvez lire aussi :  Comment renegocier son assurance emprunteur ?
Vous pouvez lire aussi :  Comment renegocier son assurance emprunteur ?

Les cas exceptionnels où vous ne prenez pas un malus après un 1er accident responsable

Si vous avez un bonus 50 datant de 3 ans, vous pouvez bénéficier d’une seconde chance après votre 1er accident responsable. En effet, la loi française exige que les compagnies d’assurances soient plus indulgentes avec l’assuré lors de son premier accident responsable. Avec ce type de bonus, vous n’allez pas avoir un malus, ni une surprime sur votre cotisation pour votre 1er accident responsable.

De même, si vous êtes coupable de votre 1er accident en conduisant une voiture louée, vous n’allez pas subir un malus. En réalité, votre propre assurance auto n’est aucunement liée à celle du véhicule loué. C'est à l’agence de location de recevoir une hausse sur la prime de l’assurance de l’automobile mise en location. Toutefois, à défaut d’avoir un malus, vous allez régler les frais de la franchise, notifiés dans votre contrat de location.

Aussi, il est possible que le pourcentage de votre malus soit réduit lors de votre 1er accident. En effet, si l’usage de votre voiture est habituellement d’ordre professionnel et que vous disposez d’une assurance auto, votre assureur peut réduire votre malus de 20 %. Ainsi, au lieu d’avoir un malus de 25 % lors de votre 1er accident responsable, vous allez juste prendre 5 %.

En somme, voici les malus que vous pouvez prendre si vous êtes responsable de votre premier accident. Sachant que l’augmentation de ce malus peut engendrer une augmentation de la prime de votre assurance auto. Le mieux est de tout faire pour éviter d'être à l'origine d'un sinistre.